Algérie : El Djazeera : le sondage de la honte

Publié le par Les Heritiers d'Ibn Rochd

EL WATAN du 22 décembre 2007

 
Le sondage d’Al Jazeera n’est pas un simple dérapage. C’est tout simplement le summum du mépris de la vie humaine.
 
Une insulte à l’éthique professionnelle, à la morale et aux valeurs universelles reconnues par toutes les religions. Etes-vous pour ou contre les deux attentats d’Alger ? On a du mal à croire qu’une chaîne de télévision arabe demande aux intervenants s’ils sont pour ou contre que des civils innocents soient assassinés, que des Algériens tuent d’autres Algériens ou la fitna s’installe dans ce pays du Maghreb. On a l’impression que la chaîne Al Jazeera cherche quelque part à légitimer un acte barbare condamné avec force par toute la communauté internationale, ou à trouver une justification politique ou autre à travers les deux attentats kamikazes qui ont endeuillé plusieurs familles algériennes à la veille de l’Aïd El Adha. Non ce n’est pas un simple dérapage pour une chaîne qui a la prétention de jouer dans la « cour des grands ». Rendue célèbre après la première guerre du Golfe, El Djazira est une chaîne de télévision qui recèle de grandes potentialités humaines issues du
Moyen-Orient et également du Maghreb. Elle a, disons, les moyens professionnels pour éviter de tomber dans des travers qui risquent de la ridiculiser, comme ce dernier sondage. Il faut donc croire à un acte de provocation délibéré de la part d’un média qui n’a cessé de porter atteinte à l’image de l’Algérie jusqu’à se faire le porte-parole des terroristes du GSPC. Les attentats commis en Algérie y compris ceux qui ont ciblé des civils, ont requis un traitement « préférentiel » sur El Djazira, devenue un instrument de propagande au profit de l’islamisme armé. Ce sondage de la honte devrait faire réagir les autorités algériennes au niveau de toutes les instances internationales. Il faut remuer « ciel et terre » pour qu’un tel affront ne se reproduise plus. Les Algériens et les Algériennes luttent depuis plus de quinze ans contre les affres du terrorisme. Le monde entier est témoin des souffrances endurées. Les insulter comme vient de le faire El Djazira est un crime.
 
Mohamed Tahar Messaoudi
 

Publié dans Algérie

Commenter cet article