Algérie : le Ministère de l’intérieur interdit le port du nikab lors des élections locales

Publié le par Les Heritiers d'Ibn Rochd

Source : http://www.numedya.com/index.php?option=com_content&task=view&id=846&Itemid=1 

Commentaire des Héritiers d'Ibn Rochd
Nous ne pouvons que saluer cette décision du gouvernement algérien d'exiger que le visage soit visible lorsque l'on remplit l'acte démocratique : le vote. Espérons que cette initiative se répandra de par le monde et surtout en Occident où la tentation de collaborer avec les islamistes prend de la vigueur de jour en jour. 

Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales a annoncé une décision visant à interdire les femmes qui portent le voile du visage dit aussi Nikab d’accomplir leur devoir électoral, pour écarter tout dépassement ou fraude.

 

Cette directive insiste sur la nécessité de vérifier l’identité de la votante en se référant à la photo sur sa pièce d’identité.

Des sources concordantes ont rapporté hier à El Khabar, que la directive adressée à toutes lesDirections de l’organisme et des relations publiques, oblige les chefs de centres de vote de vérifier l’identité de la femme votante et de sa carte d’identité, et cela concerne seulement les femmes qui portent le voile du visage.

Cette décision vient après les plaintes reçues par le Ministère, lors des législatives de mai dernier, concernant l’existence de plusieurs cas de fraude, particulièrement dans les Wilayas dites « réservées », où une seule femme peut voter à la place de plusieurs autres femmes inscrites dans différents centres.   

Nos sources ont indiqué, aussi, que le port du voile du visage ne permet pas d’identifier la femme votante et la carte qu’elle présente.

Source : El Khabar

Publié dans Algérie

Commenter cet article